Ainsi soient-elles

ORCHESTRE VICTOR HUGO
Debora Waldman / Marie Vermeulin

Rares sont les femmes compositrices dont on a retenu le nom, et pour cause : quand ce ne sont pas les hommes de la famille qui briment leur créativité, c’est la pression sociale. Pour le père de Fanny Mendelssohn, aucune chance qu’elle suive les traces de son frère Felix : « La musique sera peut-être pour lui une profession, mais pour toi elle ne peut être qu’un agrément.» C’est par amour pour Robert que Clara Schumann abandonne la composition, mais aussi pour élever ses huit enfants. Au début du XXe siècle, les conventions sociales s’imposent toujours à Charlotte Sohy, qui aura même tenté, pour continuer d’écrire, de se faire appeler Charles. Sa symphonie, qui ne sera jamais jouée de son vivant, est enfin créée, près d’un siècle plus tard.

Fanny Mendelssohn, Ouverture en ut
Clara Schumann, Concerto pour piano
Œuvre mystère
Charlotte Sohy, Symphonie de guerre (création)

Générique
Direction : Debora Waldman / Piano : Marie Vermeulin / Orchestre {Victor Hugo} Franche-Comté
Mentions obligatoires
©Michel Nguyen
Petit Kursaal
Le 6 juin
Le 6 juin 2019 à 20h
1h30 avec entracte
II
en amont du concert, à 18h, conférence Être une femme et composer – Compositrices du passé